Le CNFDI, une école engagée auprès de Clowns Z’hôpitaux

Notre association s’entoure de différents partenaires pour mener à bien nos actions dans les établissements de soins.

Depuis 2016, le CNFDI (Centre National Privé de formation à distance) s’est engagé aux côtés de Clowns Z’hôpitaux. En effet, à chaque inscription, 1 euro est reversé à l’action des clowns dans les hôpitaux et les maisons de retraite. Ce soutien financier, qui s’élève à plusieurs milliers d’euros chaque année, nous est indispensable pour poursuivre notre mission.

 

CNFDI mécène engagée auprès des enfants malades

 

Le CNFDI, c’est quoi ?

Le CNFDI est une école privée soumise au contrôle pédagogique de l’Etat, proposant plus de 200 formations dans différents secteurs d’activité. Elle a été créée il y a plus de 25 ans par un duo père-fille, Jean-Pierre Lehnisch et Coryne Sultan.

Cette entreprise familiale a fait le pari il y a 25 ans, de la formation à distance avant l’avènement d’internet. Intuition gagnante, puisqu’aujourd’hui l’engouement pour le e-learning et les besoins nouveaux en formation professionnelle ne sont plus à démontrer. Ce succès, ils le partagent avec leurs équipes et les 100 000 élèves qui sont passés au sein de l’école.

 

Coryne Sultan, une directrice passionnée

Le CNFDI est dirigée par Coryne Sultan, une femme avec une énergie contagieuse. Nous avons voulu lui poser quelques questions pour en découvrir un peu plus ….

 

mécène association clowns z'hôpitaux

 

Pourquoi avez-vous choisi de vous engager en faveur de note association ? Qu’est-ce qui vous a plu dans le projet de Clowns Z’hôpitaux ?

Dans mon éducation, il m’a été inculqué le « souci de l’autre », penser à « celui qui n’a pas », à celui dont le quotidien rime avec précarité, chômage ou maladie. Cela  fait donc partie de mes valeurs.

Participer au projet des Clowns Z’hôpitaux ? Pour moi, une évidence ! C’est participer à :

  • Redonner le sourire à ceux qui souffrent,
  • Donner un peu de lumière qui permet de repousser beaucoup d’obscurité,
  • Porter un projet collaboratif sur le sujet sensible des enfants malades auquel n’importe qui  peut être confronté.

 

Pourquoi est-ce important pour vous d’aider les enfants malades mais également nos aînés ?

Les premières années de vie et la fin de vie sont deux périodes cruciales pendant lesquelles ceux qui sont malades ont besoin qu’on leur tende la main. Il s’agit de soutenir les plus jeunes, de leur donner les armes pour vivre un meilleur départ dans la vie. Quant aux aînés, ils ont grand besoin d’être accompagnés.

Les Clowns à l’hôpital, c’est la vie qui entre dans le milieu hospitalier. C’est un rayon de soleil qui vient estomper les nuages de l’isolement, de la douleur et de la peur.

 

En quoi le soutien des associations est-important à votre sens ?

La vie n’a pas de sens si l’on n’en a pas une vision élargie. Il est essentiel de ne pas rester centré sur soi-même ; la vie ne se résume pas à sa famille ou à son travail. Nous faisons partie d’un TOUT et nous n’en sommes qu’une faible part.

Plus on pense à l’autre, plus la vie nous offre de belles opportunités. Cela ouvre des horizons et tisse des liens. Etre soucieux et attentif à l’autre procure un bien-être personnel inestimable qui n’est pas mesurable. Chacun s’enrichit de l’autre. Cela permet de donner un sens profond à sa vie.

 

Vous êtes attachée aux valeurs de bienveillance, de solidarité et de partage. Comment faites-vous pour faire vivre ces valeurs au quotidien ?

Dans mon quotidien professionnel, je veille à rester à l’écoute de mon personnel, essentiellement féminin. Je facilite les aménagements d’horaires et prends en compte les situations familiales personnelles. Je tends la main quand je perçois des situations délicates.

Dans les moments particuliers de la vie : maternité, retraite, séparation, maladie… j’apporte mon soutien, avec l’ensemble de mon personnel. Nous formons une vraie famille où chacun est attentif à l’autre.

Cela ne s’arrête pas à ma vie de travail en tant que chef d’entreprise. Ces valeurs, je les porte aussi dans mon quotidien, dans ma vie personnelle. Cela fait partie de  ma philosophie de vie. A titre personnel, je donne à la fois de mon temps et de l’argent, sous différentes formes (organisation d’événement caritatif ou « épargne volontaire quotidienne » en tirelire pour redistribution,  toujours en direction des familles en grande difficulté, dans la précarité ou confrontées à la maladie).

 

L’année 2018 a été une année riche pour votre école et pour vous : le CNFDI a fêté ses 25 ans, vous avez reçu un prix sur l’entrepreunariat au féminin et vous avez été choisie comme ambassadrice d’un produit cosmétique Que préparez-vous pour 2019 ?

En 2019, je propose ma candidature au concours « Les Femmes de l’Economie » dans la catégorie  Femme dirigeante !

 

Un grand merci à Coryne et ses équipes pour leur générosité et leur confiance. Ce sont des centaines de sourires que leur soutien rend possible, dans nos 6 antennes réparties sur toute la France.

 

Pour plus de renseignements sur le CNFDI :

Site internet du CNFDI : https://www.cnfdi.com/

Facebook CNFDI : https://www.facebook.com/CNFDI