Le portrait du clown Wakamé

17/06/2021

 

Dans la Drôme, Yoann Baudet intervient en qualité de clown à l’hôpital sur l’antenne de Romans sur Isère de l’association Clowns Z’hôpitaux. Nous l’avons interviewé pour qu’il nous présente son clown, Wakamé, et nous partage son expérience de clown auprès des enfants hospitalisés  des personnes âgées dépendantes.

Le portrait de Wakamé

Portrait d’un clown à l’hôpital dans la Drôme

Salut Yoann ! Peux-tu nous présenter ton clown ? 

Mon clown s’appelle Wakamé.  Il adore s’amuser, jouer : c’est le premier à faire des bêtises ! Wakamé peut vite partir dans l’imaginaire et créer une histoire.

 

Peux-tu nous expliquer la signification de ton nom, Wakamé ?

C’’est une algue marine qui se consomme dans différentes cuisines.

 

Quel don aimerais-tu avoir ?

J’aimerais être un Super Héros … J’aurai plein de pouvoirs comme celui de traverser les murs ! Ah, je me suis cassé le nez. Je n’ai pas encore ce pouvoir… Dommage !

 

Wakamé, clown à l'hôpital dans la Drôme

Qu’est-ce qui te plait dans le métier de clown à l’hôpital ?

J’aime mettre le nez et voir ce qui se passe. Je laisse vivre le clown, avec ses émotions et ses élans. Et puis, ce qui me plait c’est  rencontrer des personnes,  leur permettre de s’évader de leur quotidien.  J’adore jouer, je suis toujours le premier à vouloir jouer et j’adore taquiner…

 

Prtrait de Wakamé, clown à l'hôpital dans la Drôme

Peux-tu nous raconter une visite à l’hôpital qui t’a marquée ?

Oui, bien sûr ! Je me souviens d’une intervention où alors qu’on allait rentrer dans une chambre, je remarque un harmonica sur l’affiche de la porte de cette chambre. Je sors donc l’harmonica de ma poche et je joue un morceau pour la personne.

Et là, je vois le sourire qui apparait sur les lèvres du monsieur. Je finis le morceau et lui demande s’il aime l’harmonica et s’il en joue. Quelle fût ma surprise quand il me répond qu’il a son harmonica dans le tiroir de sa table de chevet ! Je lui demande donc s’il veut bien jouer avec moi.

Nous débutons alors un duo puis je m’arrête. Et là Monsieur « … » joue une chanson d’Ennio Morricone. C’était incroyable, on était transporté dans le monde du Western. L’intervention se termine et le monsieur me remercie.

Je sors de la chambre quand une infirmière me demande si c’était Monsieur « … » qui avait joué.  Je lui répond à l’affirmative , qu’il a même un très bon niveau. L’infirmière m’apprend que l »équipe soignante sait que Monsieur « …. » aime l’harmonica mais depuis qu ‘un an qu’il est là , il n’en avait jamais joué… J’ai encore des frissons rien qu’en racontant cette histoire !

Prtrait de Wakamé, clown à l'hôpital dans la Drôme

 

👍 Merci à Yoann d’avoir répondu à nos questions ! Pour découvrir les autres clowns de l’association, rendez-vous sur le trombinoscope.

En savoir plus sur cette catégorie